"DU9" Chronique de Jessie Bi
"BDGEST" Préview 13 pages
    L'histoire
   Ce livre est inspiré et nourri par un conte de Philippe Dorin, Moitié Claire qui évoque symboliquement le développement de la sexualité d’une petite fille.
   Claire a environ 35 ans et comme beaucoup de femmes aujourd’hui, ne se fond pas dans le reflet du modèle féminin de notre société.
   Elle vit dans une maison à la campagne, ses compagnons sont partis les uns après les autres, le manque affectif est au centre de sa vie.
   Partant de ce présent difficile, le portrait explore avec onirisme son identité intérieure et secrète. Il se dessine, au fur et à mesure, en scènes successives : les souvenirs d’enfance heureuse où elle exprime une sexualité libre , l’abandon, les paroles maladroites de sa mère, ses rivales, les rêves amoureux que fait Claire dans sa misère affective, la souffrance de se sentir différente.
   En parallèle, ces scènes croisent "la voix du conte" qui est raconté en fragments de souvenirs et entrent en résonances avec les sens du conte de Philippe Dorin. Ainsi, dans le portrait de Claire adulte, flotte et danse l’ombre de Claire enfant.
   Le récit, en forme de monologue, s’écoule au fil de ses pensées, la réalité de Claire et son imaginaire sont indissociables. Les images se concentrent sur Claire, elles explorent son corps, s’approchent de sa peau, regardent l’intime, pénètrent en elle, cherchent à voir l’impossible secret. On suit Claire dans les paysages mentaux de sa solitude.

   Un portrait de moitié Claire s’inscrit dans la continuité de mes autres livres sur les questionnements de l’identité, comme dans Sans l'ombre d'un doute, Racines, en s’aventurant ici, dans des paysages plus intimistes.